Objectifs

L’objectif principal du programme intitulé Faire-face Aux Changements Ensemble (FACE): mieux s’adapter aux changements climatiques au Canada et en Afrique de l’Ouest dans le domaine des ressources en eau  est d’appuyer les capacités d’adaptation aux changements climatiques (CC) au Canada et dans certains pays d’Afrique de l’Ouest, en améliorant la santé humaine, la viabilité et la résilience des systèmes naturels et humains, tout en favorisant l’intégration, le transfert et l’application des connaissances en adaptation.

 

Les objectifs spécifiques de ce projet sont de :

  • Renouveler et faciliter l’accès des données/informations sur les vecteurs de maladies et les normes de conception et de gestion des ouvrages hydrauliques;
  • Établir les zones et populations vulnérables face au climat en évolution à partir des données socio-sanitaires et environnementales existantes;
  • Développer des approches tenant compte des CC dans la conception et la gestion des ouvrages hydrauliques, dans l’aménagement des bassins versants en milieu rural et urbain, dans la planification agricole en optimisant l’usage des prévisions/projections hydro-climatiques;
  • Renforcer les capacités en matière de surveillance sanitaire et environnementale pour les organisations et la société, dans une optique d’adaptation;
  • Faciliter l’intégration des informations existantes et nouvelles dans l’élaboration de programmes/politiques d’adaptation afin de réduire les risques récurrents et tirer avantage des opportunités potentielles résultant du CC;
  • Développer un réseau de communication interactif sur l’adaptation entre chercheurs, décideurs et populations, et une plateforme de transfert/application des connaissances portant sur la santé climatique factuelle et la gestion des risques sanitaires liés aux CC;
  • Améliorer les capacités de prévention et de réduction des risques liés aux aléas hydrométéorologiques et augmenter la résilience au CC des infrastructures et de la santé humaine.
  • Former du personnel hautement qualifié (étudiants gradués, chercheurs post-doctoraux, etc.) dans le domaine de l’adaptation aux changemetns climatiques au Canada et dans les pays de l’Afrique de l’Ouest. La formation des formateurs sera également une composante importante de cet objectif et profitera du cadre de mobilité (dans les deux sens) qui sera mis en place.